samedi 3 septembre 2016

HISTOIRE DE LA LOGE MERE DE KILWINNING ;

HISTOIRE DE LA LOGE MERE DE KILWINNING ;
L’histoire de la Loge mère date de 1140 à la construction de l’abbaye, dont il ne reste que des ruines que l’on peut voir derrière la Loge actuelle. La Loge fut créée dans la maison du chapitre à l’intérieur de l’abbaye jusqu'à la réforme de 1560 quand le Comte de Glencairn, ennemi juré des Comtes de Eglinton qui tenaient traditionnellement cette Loge, furent évincés de l’abbaye. On ne sait pas grand choses depuis cette date sur les Maçons, mais ils se réunissaient dans différents endroits dont l’abbaye entre 1598 et 1599, la maison dans Crossbrae au centre ville en 1643(masons howf) et au palais de justice du Comte d’Eglinton . Vers le milieu du 18éme siècle, les Maçons décident de construire une nouvelle Loge et en 1779 « l’ancienne » Loge fut construite à l’entrée de l’abbaye. Malheureusement 100 ans plus tard l’immeuble jamais entretenue risquait de s’effondrer et il a fallu le démolir, une nouvelle Loge fut construite à une trentaine de mètres de l’originale et telle qu’on peut la voir aujourd’hui. Cette Loge fut consacré en 1893.
Avant la constitution de la Grande Loge en 1736 la Loge mère de Kilwinning fut la Grande Loge de référence qui garantissait la charte pour les Loges qui désiraient avoir l’honneur d’être de la Franc-maçonnerie ; plusieurs Loges restent aujourd’hui porteuses du nom de Kilwinning. L’Ecosse étant un petit pays, il était inadmissible d’avoir deux grandes Loges, c’est pourquoi la Loge mère de Kilwinning abandonna ses droits. Cependant en 1743 la Grande Loge décida de numéroter les Loges par ancienneté et des plus anciens procès- verbaux. Malheureusement les registres des procès-verbaux sont antidatés de 1642, on pense que les précédents procès-verbaux sont passés clandestinement en France par des moines durant la réforme ou détruits lors du désastreux incendie aux environs du château de Eglinton. La Loge mère de Kilwinning fut placée en second dans la position des grandes Loges, position qu’elle contesta fortement, aussi elle se retira du classement et continua d’élaborer ses chartes comme avant.
Ces disputes durèrent jusqu’en 1807 quand la Grande Loge d’Ecosse et la Grande Loge de Kilwinning se rencontrèrent à Glasgow pour débattre de leurs différents et élaborer un nouveau contrat d’un commun accord. Il en ressorti que la Loge mère de Kilwinning fut placée en tête de liste des grandes loges d’Ecosse avec le fameux et distinctif N° 0. Le maître de la Loge devait être juste et droit avant de devenir Grand Maître Provincial du Ayrshire. La Loge mère de Kilwinning renonçait aussi au droit sur les questions d’ordonnances et chartes.
En 1860 furent trouvés dans le château de Eglinton les fameux règlements de William Schaw établis en 1598 et 1599 (statuts de la franc-maçonnerie « moderne »). William Schaw « le Maître du travail et gouverneur des Maçons » écrivit que Kilwinning était la « tête » des loges d’Ecosse. Ces règlements disponibles en 1743 montraient sans aucun doute l’importance de Kilwinning dans la franc-maçonnerie. Ces règlements durèrent 176 ans jusqu’à la notification de 1983, et indique une fois de plus que tout changement Maçonnique doit venir de la Loge mère de Kilwinning. Le Maître de la Loge de Kilwinning n’est jamais devenu Grand Maître Provincial du Ayrshire.
1) La Loge mère de Kilwinning a toujours été la référence pour désigner le Frère devenant le titulaire d’une Grande Loge « exemplaire ».
2) Ils ont érigé et consacré la Grande Loge Provincial de Kilwinning avec pour droit exclusif à la Loge mère de Kilwinning de désigner le Grand Maître Provincial dans la Province de Kilwinning. La Loge mère Kilwinning reste à présent dans une position singulière et autonome et assurera les futurs changements dans le monde Maçonnique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire